0692.61.65.00
contact@runconcept.com

LOGO CINOR

Conseil communautaire – Un budget maîtrisé pour décliner le Projet de territoire

LOGO CINOR

Le conseil communautaire de la Cinor qui s’est tenu ce jour, a principalement porté sur le vote du budget principal, des budgets assainissement collectif et pompes funèbres 2017. Les taux de fiscalité directe locale et de la taxe d’ordure ménagère pour cette année ont également été débattus et largement approuvés.

Dans le prolongement de la dernière séance du Conseil communautaire, portant sur les orientations budgétaires, l’ensemble des élus communautaires ont réaffirmé leur adhésion au Projet de territoire, et leurs engagements. Ils ont approuvé à l’unanimité les différents budgets pour l’année en cours, sans toucher aux taux d’impôts supportés par la population. Ainsi, malgré le contexte national de restriction budgétaire et les effets des mesures économiques et fiscales pour les collectivités territoriales annoncées en 2017, la Cinor a su trouver l’équilibre pour se donner les moyens nécessaires au démarrage des grands chantiers de son Projet de territoire. « La finalisation de notre budget primitif 2017 n’a pas été un exercice aisé « , a toutefois souligné, en début de séance, le Président Gérald Maillot.

Les efforts consentis (notamment au niveau des dépenses de fonctionement) permettront de maintenir une épargne nette raisonnable, gage de sécurité et de viabilité aux yeux des partenaires de la Cinor, notamment financiers, partie prenante dans la déclinaison opérationnelle du Projet de territoire. Pour rappel, le Projet de territoire porte une vision de développement à horizon 2030 et a pour objectif majeur le développement économique, tant dans les domaines les plus traditionnels que dans ceux de l’innovation, du Numérique, de l’économie bleue, de l’industrie du futur.

Cette ambition affichée de la Cinor s’est illustrée ces dernières semaines avec, par exemple, le déploiement du label French Tech, le partenariat avec les acteurs technopolitains du Pays Basque, ou encore la mise en route du projet de téléphérique urbain. D’autres actions d’envergure entreront dans une phase concrète dans les prochains mois et viendront, elles aussi, illustrer les efforts d’investissement de la Cinor envers les entreprises. Il s’agit notamment de la création d’immobiliers et de services associés à des conditions accessibles pour les acteurs économiques recherchant la performance et l’innovation : Ocean work center, Pôle entrepreneurial, Pôle Health Tech, Pépinière, Halle créative pour ne citer qu’eux. L’accompagnement de la Cinor se traduira aussi par sa participation active dans des actions menées par l’association Digital Réunion et les clusters engagés dans la dynamique French Tech : Industrie du Futur, Agriculture 4.0, E-tourisme…

Les budgets votés ce jour (budget principal, Assainissement et pompes funèbres) ont été établis de sorte à favoriser cette dynamique vertueuse. Ils présentent un montant global de près de 221,5 millions d’euros, dont 59,7 millions d’euros seront consacrés aux investissements (27 % de ces budgets).

Pour 2017, les crédits prévus dans ces budgets pour les travaux et équipements, source d’activités économiques pour le secteur du BTP, représentent 23,3 millions d’euros pour le budget principal, auquel il faut ajouter 13 millions d’euros pour les opérations de travaux d’assainissement, soit un total de 36,3 millions d’euros pour la CINOR. Quant à l’évolution des dépenses de fonctionnement 2016-2017, elle a pu être contenue à 3 % avec le maintien de l’effort de solidarité (DSC) pour les communes membres pour un montant de 5,4 millions d’euros. A l’heure où les autres agglomérations locales ne verseront plus de DSC à compter de cette année, il s’agit là d’un tour de force.

En parallèle, les élus communautaires ont approuvé les taux d’imposition fiscale de cette année. Conformément aux orientations votées lors du précédent conseil communautaire, les budgets 2017 ne prévoient aucune augmentation de la pression fiscale sur les ménages et les entreprises résidant sur les trois communes membres : Saint-Denis, Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.

Les budgets 2017 approuvés restent donc fidèles aux choix politiques définis et déterminés par les élus de la Cinor qui ont choisi, tous bords politiques confondus, une gouvernance partagée pour la gestion de la collectivité et le pilotage de ses grands projets.