0692.61.65.00
contact@runconcept.com

SEDD 2018 : Une semaine placée sous le signe de la Santé et de l’Environnement

 

Ce matin, la DEAL a organisé une conférence de presse afin de lancer la Semaine européenne du développement durable qui débute officiellement demain. L’occasion aussi pour les porteurs de projets de l’île d’expliquer leur implication tout au long de cette semaine.

Cette 16e édition qui se déroule du 30 mai au 5 juin est placée sous la thématique nationale : Villes et Territoires de demain. Une thématique locale, Santé et Environnement a également été mise en place. Cette année on recense une soixantaine de projets dans l’île.

Ce matin, le directeur de la DEAL, Jean-Michel Maurin, a rencontré plusieurs porteurs de projets qui avaient fait le déplacement jusque dans les jardins de l’institution à La Providence, à Saint-Denis. Ces derniers ont pu présenter – pour certains au travers d’un stand – les actions qu’ils mettront en place toute cette semaine.

 Les élèves du Lycée Jean Perrin de Saint-André, ainsi que les élèves de 3e du collège Jules Reydellet à Saint-Denis, tous lauréats du concours d’affiche de la SEDD 2018, avaient également faitle déplacement.

Pour découvrir certains projets présentés toute cette semaine, au plan local, accédez aux fiches des participants en cliquant sur le lien ci-dessous :

https://melanissimo.developpement-durable.gouv.fr/lecture.jsf?uuid=6F918BAFF537BE22F5566304A943FD51

Pour rappel :

Comme l’an passé, la SEDD est l’occasion de mettre sous les projecteurs les 17 objectifs du Développement Durableadoptés par les Nations Unies en 2015. Chaque territoire a ses spécificités. La France, comme 193 pays, s’est engagée à les atteindre d’ici 2030. La Réunion n’échappe pas à la règle et ambitionne d’être exemplaire sur la promotion du développement durable. C’est pourquoi outre la thématique nationale consacré aux Villes et Territoires de demain, notre département a choisi, de promouvoir une double thématique « la Santé et l’Environnement ».

Les enjeux à La Réunion relèvent de son insularité : préserver une biodiversité endémique et unique au monde, viser l’autonomie énergétique à moyen terme ou encore garantir un vivre ensemble tout en développant l’emploi pérenne. Dans un contexte local marqué par des difficultés économiques et sociales structurelles, les projets mis en avant dans le cadre de la semaine européenne du développement durable peuvent représenter une source forte d’inspiration afin d’y remédier.

Marylise Georget, élue développement durable à Saint-Joseph, Jean-Michel Maurin, directeur de la DEAL et Sébastien Mariotti de la DEAL